mardi 11 octobre 2011

Interview Itele / Guide de l'enseignant


Yann COUEDEL et Jean Yvon LAFINESTRE, auteurs du "Guide de l'enseignant : gérer sa classe de primaire" (Editions Fabert) participent à l'émission "le Forum de l'Info" sur Itélé à l'occasion de la rentrée de septembre 2011.

video

Article du Parisien

« ARRÊTONS DE NOUS APITOYER ! »

YANN ET JEAN-YVON, instituteurs
« Mais qu’est-ce que tu fais encore à Sarcelles ? » Combien de fois Yann et Jean-Yvon l’ont-ils entendue, cette question, de la part de collègues affectés dans des quartiers plus cotés et des régions plus riantes ! Mais non, leur école primaire Kergomard II à Sarcelles (Val-d’Oise), ils n’ont pas envie d’en partir.

« Il faudra qu’on me mette dehors ! » rigole Jean-Yvon. A 45 ans, il attaque sa vingt-quatrième année dans l’Education nationale, comme enseignant spécialisé pour les élèves en difficulté. Yann, 30 ans, dont huit comme instit, enchaîne : « Notre métier, on adore ! »

« On fait quand même un beau métier »

Pour ces deux-là, le bonheur d’être « un prof épanoui », c’est simple comme douze conseils. Douze « trucs », qu’ils ont couchés par écrit dans un petit guide* de leçons très concrètes, destiné à leurs collègues et illustré par Cabu. « Arrêtons de nous apitoyer. Il faut se dé-con-trac-ter ! Depuis quelques années, on a vu un discours défaitiste s’emparer de nos jeunes collègues. Tout en les aidant, on a envie de leur dire que ça n’est pas si terrible ! Contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire, on fait quand même un beau métier, avec des gens chouettes ! » s’enflamme Jean-Yvon.
Le stress, ils ne le nient pas. A commencer par le gros trac de la rentrée. « Chaque année, on se demande ce qui nous attend, si on y arrivera », sourit Yann. « Le stress du prof ensuite, c’est d’être en permanence obligé de travailler avec de multiples partenaires, administration, parents, collectivités. Oui, ce n’est pas un métier évident. Il faut sans cesse se remettre en question. »
Mais, au bout du compte, il y a aussi des satisfactions. « Des enfants qui en règle générale ont envie d’apprendre et des parents qui croient encore en l’école », dit Yann. « Et quand un gamin revient te voir pour te remercier de l’avoir aidé, c’est un moment toujours aussi fort », sourit Jean-Yvon.

*« Le Guide de l’enseignant Gérer sa classe de primaire », de Jean-Yvon Lafinestre et Yann Couëdel (Editions Fabert, 7 euros)